Vins et vignobles
Publié le - 2293 v. -

Les drones au service des vignobles

Les vignobles se mettent à l’heure des nouvelles technologies. Ainsi, les drones et les services satellitaires sont désormais utilisés pour créer des cartes contribuant à améliorer les vendanges, identifiant les raisins ayant atteint une maturité optimale.

Des cartes pour mieux vendanger

Les producteurs de grands crus vont encore plus loin pour maintenir et améliorer leurs niveaux d’excellence en investissant dans des drones et des services satellitaires qui offrent de développer des cartes de haute précision révélant le processus de chlorophyllienne des feuilles de vigne. Ces cartes sont devenues des indicateurs dont plusieurs grands châteaux de prestige sont devenus « accros » puisque leurs applications sont multiples et procurent des informations sur différents aspects incluant la gestion de la fertilisation durant la saison printanière, l’état des sols, la taille en hiver et pour finir l’étape essentielle qu’est la récolte durant l’automne.

Le drone mieux que le satellite ?

drones vendange

Un ciel couvert peut cependant jouer les trouble-fêtes en empêchant certains satellites de prendre des clichés infrarouges. C’est alors qu’entre en jeu les drones avec moins de contraintes et plus de précision. Ils génèrent des images infrarouges, qui après un procédé information servent à créer une carte légendée dévoilant la vigueur des vignes. Selon un fournisseur de drones, l’avantage de cet « outil » par rapport aux satellites est qu’il permet de faire la différence entre la vigne et l’enherbement entre les rangées évitant la confusion entre le stress hydrique de la vigne et celui de l’herbe.

Générée à partir des photos d’un drone, la carte infrarouge produite aide à définir la maturité optimale des raisins et à déterminer la planification des vendanges incluant d’éventuels décalages si cela s’avère nécessaire sur certaines parcelles.

Homogénéité entre les parcelles et leurs raisins

vignoble

Des informations précieuses qui vont contribuer à la qualité de la récolte en évitant que l’ensemble des parcelles ne soit mélangé comme c’étant auparavant le cas. L’objectif étant d’avoir une homogénéité au niveau des parcelles et des raisins fermentés dans les cuves provenant de ces parcelles. Une harmonie importante à obtenir avant l’assemblage avec d’autres parcelles des cépages généralement utilisés à Bordeaux.

 

La technologie a bien sûr ses limites, un fait reconnu par les cultivateurs qui ne se passeront pas de sitôt des analyses en laboratoire sur l’acidité ou encore le sucre. Alors au fur et à mesure que les techniques d’analyses pour la récolte augmentent en précision, si vous pensez que le vin conforte ses attraits en tant que le placement, pourquoi ne pas vous renseignez ? Plusieurs sites sur le web proposent des analyses sur l’ investissement vin accessibles à l’investisseur débutant et l’orientant vers les solutions adaptées à son profil.

Les publications similaires de "Le blog des vignobles"

  1. 16 Mai 2017Vivre une véritable expérience autour du vin !362 v.
  2. 27 Nov. 2015Pourquoi le Chateau Haut Brion est-il si bon ?1130 v.
  3. 7 Sept. 2015Le tour des vignobles bordelais en camping car1183 v.
  4. 10 Mai 2015La meilleure façon de savourer un vin blanc1362 v.
  5. 17 Avril 2015Les vins de Sauternes1446 v.